Vers l'économie de partage

S’il y a un aspect positif aux changements climatiques, c’est bien la prise de conscience des quantités d’émissions de gaz à effet de serre superflues rejetées dans l’atmosphère. Nous gaspillons l’énergie, l’eau et les autres ressources naturelles comme s’il n’y avait pas de lendemain. Or l’économie de partage repose justement sur la valorisation des déchets. Il suffit de penser aux efforts déployés par des compagnies aériennes, pour avoir plus de passagers sur un même vol, étant donnés qu’une part importante des coûts de transport est la même pour 1 ou 200 passagers. Quant aux automobiles, on sait qu’elles demeurent immobilisées en moyenne 22 heures par jour.

general motors

En 2018, l'Américain General Motors n'est plus un vendeur de voitures. C'est une entreprise de transport, qui a pour mission d'acheminer des personnes ou des biens d'un point A à un point B, quel que soit le moyen utilisé (Crédit photo : esta usa)

En partageant leur usage – au moyen, par exemple, de services communautaires au Etats-Unis, en France ou en Belgique– on augmente radicalement le rendement des matériaux utilisés pour leur conception et leur entretien… et les propriétaires gagnent de l’argent. Il est ainsi aujourd’hui possible de partager l’usage de l’automobile au même titre que celui des vélos. Et il y a les transports en commun, autre usage en partage, par définition. Si on ajoute à cela un design amélioré et l’accès à des véhicules plus efficaces dotés de pièces interchangeables et recyclables, la production de déchets s’en trouve réduite et cela permet la réalisation d’économies substantielles pour les individus, la communauté et la planète.

Résultat : l’économie fondée sur la propriété se voit distancée par l’économie fondée sur le partage. Alors que l’augmentation de la demande conjuguée à une plus grande rareté et à une réglementation accrue entraîneront une hausse des coûts d’approvisionnement, les avantages représentés par un modèle économique fondé sur le partage ne feront que croître. La solution : le maillage.

L’accès signifie que l'on n'a pas à posséder les produits pour en profiter. Vous pouvez tout simplement les utiliser, les partager, économisant ainsi de l’argent et réduisant ainsi les petits tracas de la vie quotidienne.