En direct du reseau Renouvelable


Refonte de notre site sur le développement durable :
developpementdurable.org
img_news

Nouveau site sur les ENR en espagnol :
energiarenovable.com
img_news

Les puits canadiens

Les solutions de puits canadiens (ou puits provençaux), permettent d’apporter gratuitement des frigories puisées dans le sol pour l’air introduit dans la maison.

Le puis canadien ou puits provençal apporte un air neuf plus frais, mais il ne s'agit pas d'une climatisation, même si certains installateurs, de manière critiquable, en font la promotion comme une solution de climatisation douce. L’air neuf pour une maison par exemple, correspond à 0.8 Vol/h ou 1 Vol/h (volume par heure) de renouvellement d’air. Pour sa part, une climatisation demande un brassage d’air de 4 à 6 Vol/h, soit 4 à 6 fois plus de débit. Dans un bureau avec dix personnes, le besoin de renouvellement d’air neuf est d'environ 300 m3/h. Le puits canadien devrait donc être dimensionné par l’installateur à non pas 300 m3/h mais aux alentours de 2000 m3/h.

Ce concept de ventilation BBC utilisé dans les pays froid (le Canada notamment) s'est popularisé en France dans les années 2000 en profitant de l'engouement pour les Energies Renouvelables. Ces dernières ayant moins le vent en poupe à cause d’aides fiscales en diminution, le puits canadiens a également perdu de son attraction. Il a été critiqué pour ses risques sanitaires relatifs au radon, à cause de l’introduction de rongeurs, de la non étanchéité des échangeurs d’air enterrés, etc. Mais les installateurs ont appris de ces échecs et le site , Les Puisatiers Caron estime que les puits canadiens s'avèrent désormais performants et efficaces.

Le puits canadien améliore le confort d’été car il apporte un air neuf rafraichi. Pour des maisons RT 2012 bien isolées et étanches à l’air, il est efficace en été, mais également en hiver car l’air neuf est préchauffé naturellement.

Comment capter l’énergie géothermique de la terre pour la restituer à un système de ventilation avec le procédé de puits canadien, et ce sans risque de contamination de radon ?

Le puits canadiens à eau glycolée possède le même rendement que le puits canadiens à air. Il utilise un circuit d’eau glycolée en circuits fermé dont la fonction est de puiser les calories gratuites du sol. Le procédé fonctionne avec un serpentin d’eau glycolée au lieu d’une gaine échangeur dans le sol. De ce fait, d’autres inconvénients sont également éliminés au niveau de la qualité d’air : mauvaises odeurs, humidité, moisissures. Logiquement, il n’y a pas de borne de prise d’air et la flexibilité de mise en œuvre des serpentins permet de les installer aisément à même des fondations lors de la construction. Il est plus facile d’installer des tubes en plastique en serpentin dans le sol que des gaines d’air, même si celles-ci sont également en matière plastique. En termes de performances, les deux technologies sont équivalentes, mais en termes économique et de critère de qualité d’air, le puits canadiens à eau glycolée élimine également un sérieux inconvénient qui pénalisait ce système à énergie renouvelable : le radon. Ce gaz radioactif présent dans le sol ne peut plus pénétrer dans les gaines et par conséquent dans la construction.

 

Plus de ressources

Installation de puits artésien Granby : Note : ce que l'on appelle en France puits Canadien est totalement inconnu sous cette appellation au ... Canada !
 

devis

 

Recevez cinq devis en 48 h